Enseignement positif,  Entraide,  Espaceprof

Bienveillance


Lysiane Dallaire

Enseignante en anglais au primaire


La bienveillance est une attitude qu’on ne peut forcer. On la souhaite dans notre cercle d’amis, dans notre classe et dans notre école. Il est facile de dire que la solution à une ambiance plombée, à une situation difficile, est la bienveillance, mais comment la cultiver, comment la développer? 

Lorsque la tête d’une organisation est fondamentalement bienveillante, son attitude finit par découler sur les autres membres de l’organisation. Prendre soin des autres est plus facile quand on peut espérer que la pareille nous sera rendue. 

Je suis enseignante d’anglais et, dans ma langue, on dit: “Kill them with kindness.” Certains collègues ont fini par me dire, bien des années après, que c’est une série de petits gestes, en apparence bien anodins pour moi, qui les ont amenés à se rapprocher. 

La bienveillance s’enseigne. Les élèves voient cette bienveillance que les adultes d’une école ont les uns envers les autres. Cela permet aussi à l’équipe-école de dégager une image d’unité qui laisse entendre aux élèves qu’ils peuvent espérer un traitement égal d’un adulte à l’autre et que tous sont responsables de l’ensemble des élèves. À l’école où je travaille, tout n’est pas parfait, mais nous traversons les tempêtes en équipe et vivons les joies en équipe aussi. 

Je crois que lorsqu’on est bienveillants les uns envers les autres dans une école, cette bienveillance fait des petits. Nos élèves deviennent bienveillants envers nous aussi. Ils sont plus calmes lorsqu’on a une extinction de voix. Ils offrent de replacer les livres de la bibliothèque de classe. Éventuellement, on espère qu’ils iront peut-être même, pour certains d’entre eux, jusqu’à demander à l’élève isolé de travailler en équipe avec eux ou qu’ils encourageront un élève qui a des difficultés de comportement à mieux se comporter.

La bienveillance s’apprend par l’exemple, mais il peut être difficile d’en voir les bénéfices. On peut donner pendant plusieurs années avant de récolter le fruit de nos efforts. Il se peut aussi que les fruits de cette récolte soient peu nombreux, mais il faut croire que ces petits gestes finissent par faire une différence. 

Vous pourriez être le battement d’aile du papillon qui déclenche le cyclone de bienveillance dans votre école. Kill them with kindness, gagnez vos élèves et vos collègues un à la fois, un geste désintéressé à la fois, un sourire à la fois. 

Allez-y, pigez dans la liste des petits instants de bonheur: 

  • laissez  un message joyeux le soir sur la boîte vocale de la TES qu’elle prendra en rentrant le matin suivant.
  • Bourrage de papier! Réparez le photocopieur et offrez à votre collègue d’aller lui porter ses photocopies en classe.
  • Cuisinez quelques muffins de plus et partagez-les aux collègues.
  • Écrivez un courriel à un membre du personnel qui doit apporter un objet précis de la maison pour une activité.
  • Faites une photocopie de l’ordre du jour pour les collègues qui ne l’auraient pas fait imprimer.
  • Prenez des nouvelles d’un(e) collègue qui a changé d’école.
  • Écrivez une note humoristique dans la section note de l’agenda d’un collègue.
  • Accueillez le groupe d’un collègue retenu au photocopieur ou à la toilette.
  • Vous faites des certificats pour vos élèves? Glissez-en un dans le pigeonnier d’un collègue qui a besoin d’un sourire. 
  • Faites la vaisselle dans l’évier du salon du personnel (et vous serez reconnu comme mère Thérésa!).
  • Le tableau interactif de votre collègue est en panne? Prenez quelques minutes pour rebrancher les fils ou pour lui glisser le numéro de poste du service informatique. 
  • Invitez un collègue à manger au resto avec vous ou à aller faire une marche sur l’heure du dîner. 
  • Vous arrêtez chercher un café? Ramenez-en un à un collègue. 
  • Offrez un bureau d’accueil pour un élève qui ne fonctionne pas dans sa classe.
  • Prenez du temps pendant une période libre pour aider un collègue avec ses élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *