• Apprentissage,  Covid-19 2020,  Espaceprof,  Passion,  Valérie Harnois

    Les hippopotames de Pablo Escobar

    Image par ArtTower de Pixabay

    Valérie Harnois Espaceprof

    Valérie Harnois

    Enseignante au secondaire


    En temps normal, j’aime proposer à mes élèves des sujets qui les feront réfléchir, qui les feront remettre en question ce qu’ils connaissent, l’autorité, les conséquences globales et les ramifications à long terme de différents éléments et surtout que la dichotomie confortable de bon et pas bon n’existe pas. J’utilise souvent des sujets lugubres et n’hésite pas à utiliser des controverses qui polarisent en classe. C’est là où, selon moi, les meilleures discussions ont lieu. C’est là où l’humain grandit.

    Alors me voici hors de ma zone de confort. L’absence de lien direct avec mes élèves et le contexte font que je ne trouve plus ces sujets appropriés. Je fais partie de celles qui ont envoyé des travaux aux élèves. J’ai la chance d’avoir le temps, l’énergie, la santé, le moral et les outils pour le faire.  Je le fais pour garder le lien avec mes élèves, les garder occupés et leur fournir des sujets de conversation à la maison. J’ai envoyé des travaux à mes élèves afin que ceux qui en avaient besoin gardent une certaine normalité et le contact avec l’école, et parce que je m’ennuie d’eux.

  • Alexandra Coutlée,  Apprentissage,  Climat de classe,  Covid-19 2020,  Enseignement positif,  Espaceprof,  relation d'aide

    La pression disparue des évaluations

    Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay

    Alexandra Coutlée

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice, conseillère pédagogique en intégration du numérique au primaire et au secondaire

    www.alexandracoutlee.com

    Les débats sont bien présents sur les réseaux sociaux. Beaucoup de questionnements restent sans réponse et sans solution. Les enseignants sont présentement bombardés de ressources, d’articles sur des activités à faire à la maison, sur des outils autrefois payants qui offrent présentement une gratuité. Pour plusieurs, tout ça est très angoissant… On ne sait pas par où commencer.. ou même si on doit commencer! Rien n’est clair. Nos repères sont flous. 

    Les examens du ministère ayant été annulés, on peut souffler un peu. Nous n’avons pas cette pression de devoir à tout prix “couvrir la matière” qui se retrouvera à l’examen. Et si cette pression de résultats et d’examens disparue nous aidait, en tant qu’enseignant, à découvrir une autre façon de faire? Je ne sais pas pour vous, mais ce que j’aimais le plus dans mon rôle d’enseignant n’était pas la surveillance des examens de fin d’année… Trois heures à marcher dans les rangées… Ce n’était pas non plus cette correction de fin d’année interminable où mes commentaires ajoutés ne servaient à rien d’autre qu’à justifier ma note si jamais on la contestait…puisque les élèves ne reverraient jamais cette copie.

  • Apprentissage,  Covid-19 2020,  Espaceprof,  Valérie Harnois

    Et si on repensait l’évaluation

    Image par F1 Digitals de Pixabay

    Valérie Harnois Espaceprof

    Valérie Harnois

    Enseignante au secondaire


    Avec l’annonce des évaluations ministérielles annulées pour l’année scolaire 2019-2020, ma première question a été «Mais comment allons-nous déterminer l’évaluation des élèves? » Cependant, quelques jours plus tard, ma question s’est approfondie : « Est-ce que ces évaluations standardisées sont vraiment pertinentes? ». Pour ensuite me questionner de façon plus large sur la façon d’évaluer en général. Cette annonce a déclenché des réflexions auprès de la communauté pédagogique, et avec raison. 

    L’évaluation des élèves a des ramifications significatives à bien des égards et vaut la peine de s’y attarder. Vous l’aurez deviné, je profite de la situation de confinement pour nous faire réfléchir afin qu’ensemble, nous trouvions les meilleures pratiques pour nos élèves.

  • Apprentissage,  Covid-19 2020,  Enseignant connecté,  Formation,  Gabriel Gaudreault

    La distance

    Image par StartupStockPhotos de Pixabay

    Gabriel Gaudreault Espaceprof

    Gabriel Gaudreault

    Enseignant au professionnel


    Ça fait maintenant quelques jours que j’ai le petit hamster cérébral qui se laisse aller. C’est vrai que l’enseignant confiné que je suis n’est pas tellement habitué d’avoir le cerveau aussi libre en cette période de l’année. Tout comme beaucoup d’entre vous, je vis beaucoup d’incertitude quant à l’année scolaire en cours. Je pense à mes élèves, à leur réussite et comment nous sortirons de cette situation exceptionnelle.

    Dans certains pays, et même certaines écoles du Québec, on a entamé un processus d’enseignement à distance. Sincèrement, j’ai beaucoup d’admiration pour les écoles qui ont réussi à entamer un tel cheminement. Cela a certainement dû provoquer une panoplie de changements et engendrer une adaptation incroyable autant pour les enseignants que pour les élèves. Je leur lève mon chapeau. Or, cette réalité de l’éducation à distance peut parfois être perçue comme miraculeuse en ces temps de confinement, mais elle est très loin de l’être.

  • Apprentissage,  Développement professionnel continu,  Espaceprof,  Valérie Harnois

    Comment stockons nous l’information en mémoire?

    Image par bohed de Pixabay

    Valérie Harnois Espaceprof

    Valérie Harnois

    Enseignante au secondaire

    À tous les jours, nous sommes sollicités de toutes parts avec une quantité impressionnante de stimuli. Il est impossible de se rappeler de tout. Habituellement, notre mémoire fait un bon travail de sélection et nous permet de nous souvenir des éléments importants (aller chercher les enfants à la garderie, par exemple) et se permet d’oublier certains éléments moins cruciaux (où j’ai mis mon crayon rouge).