• Apprentissage,  Covid-19 2020,  Enseignant connecté,  Formation,  Gabriel Gaudreault

    La distance

    Image par StartupStockPhotos de Pixabay

    Gabriel Gaudreault Espaceprof

    Gabriel Gaudreault

    Enseignant au professionnel


    Ça fait maintenant quelques jours que j’ai le petit hamster cérébral qui se laisse aller. C’est vrai que l’enseignant confiné que je suis n’est pas tellement habitué d’avoir le cerveau aussi libre en cette période de l’année. Tout comme beaucoup d’entre vous, je vis beaucoup d’incertitude quant à l’année scolaire en cours. Je pense à mes élèves, à leur réussite et comment nous sortirons de cette situation exceptionnelle.

    Dans certains pays, et même certaines écoles du Québec, on a entamé un processus d’enseignement à distance. Sincèrement, j’ai beaucoup d’admiration pour les écoles qui ont réussi à entamer un tel cheminement. Cela a certainement dû provoquer une panoplie de changements et engendrer une adaptation incroyable autant pour les enseignants que pour les élèves. Je leur lève mon chapeau. Or, cette réalité de l’éducation à distance peut parfois être perçue comme miraculeuse en ces temps de confinement, mais elle est très loin de l’être.

  • Enseignement positif,  Espaceprof,  Gabriel Gaudreault,  Motivation

    Enseigner au professionnel : du génie ou de la folie ?

    Image par thumprchgo de Pixabay

    Gabriel Gaudreault Espaceprof

    Gabriel Gaudreault

    Enseignant en formation professionnelle


    La profession enseignante n’en est pas à son époque la plus glorieuse. Alors qu’on tente de vanter son apport important dans la vie de bien des jeunes, on semble encore éprouver du mal avec la rétention de nos bons enseignants. La plupart des enseignants vous le diront sans problème, on ne fait pas ce métier pour la paie. Quand on s’engage dans cette voie, c’est parce qu’on porte en nous le désir profond de changer des vies, de travailler pour quelque chose de bien plus grand que notre petite personne. Or, comment cette réalité s’applique-t-elle en formation professionnelle ? Vous savez bien, ce mouton noir de l’éducation qu’on a souvent tendance à oublier.

  • Décrocher,  Espaceprof,  Gabriel Gaudreault,  Lâcher prise,  Motivation,  Passion,  Santé mentale

    POURQUOI J’AI DÛ QUITTER L’ENSEIGNEMENT ET ME CHOISIR

    Image par congerdesign de Pixabay

    Gabriel Gaudreault

    Enseignant en formation professionnelle

    https://leblogueduprof.com


    Je n’en connais pas un, j’ai beau chercher et chercher, mais je n’y arrive pas. Je ne connais aucun enseignant qui souhaite quitter la profession de son plein gré. C’est logique lorsqu’on y pense, l’enseignement est l’une des professions où l’expression « don de soi » prend tout son sens. Pourtant, ils sont des centaines à quitter la profession chaque année. J’ai même été l’un d’entre eux, l’un de ceux qui en sont venus à se dire : « Ce n’est pas pour moi… »

    Pourtant, dans la grande majorité des cas, ce n’est pas nous qui ne sommes pas faits pour la profession, mais à l’inverse, c’est la profession qui n’est pas faite pour nous. Je m’explique : La plupart des enseignants, moi compris, ont quelques valeurs communes, ils sont, pour la plupart d’entre eux, généreux, ils croient beaucoup en la jeunesse et veulent léguer quelque chose à leur prochain. Ne nous leurrons pas, le système scolaire québécois n’encourage pas toujours ces mêmes valeurs et dès l’entrée en fonction d’un nouvel enseignant, la réalité peut frapper rapidement. Est-ce qu’il faut pour autant laisser tomber ses rêves d’enseignant ? Certainement pas. Cependant, un recul peut parfois s’avérer nécessaire pour quelques personnes.

  • Enseignement positif,  Espaceprof,  Gabriel Gaudreault,  Motivation,  Nouveaux enseignants,  Passion

    Mon cher Gabriel,

    Image par Andrew Lloyd Gordon de Pixabay

    Gabriel Gaudreault

    Enseignant en formation professionnelle

    https://leblogueduprof.com


    D’abord je veux te féliciter pour ton nouveau poste d’enseignant en formation professionnelle. Ton travail acharné et ton désir du travail bien fait a enfin payé. J’ai décidé de t’écrire cette lettre afin de te rendre plus avisé face au monde de l’éducation dans lequel tu t’apprêtes à embarquer.

    Parce que, vois-tu, nouvel enseignant que tu es, je sais pertinemment que tu es animé d’une passion incommensurable. Ton désir de changer le monde, ta grande volonté d’aider ton prochain jumelé à la flamme qui t’anime tant, seront tes plus beaux atouts dans ton nouvel emploi. Aujourd’hui, mon cher Gabriel, tu commences une étape importante de ta carrière, tu bouleverseras l’existence de plusieurs êtres humains. Oui, car si le médecin sauve des vies, toi tu auras l’occasion de les modeler en partie.

    Cependant, prend bien garde, jeune enseignant, car malgré l’honorable mission dont tu es maintenant doté, tu te devras d’éviter des pièges dans lesquels beaucoup de tes prédécesseurs sont tombés. Ne deviens surtout pas l’un de ces enseignants blasés dans un système scolaire où la passion et le désir de changement sont trop souvent perçus comme des menaces. Continue plutôt de croire en la réussite de tous et chacun comme tu sais le faire, garde ta foi en l’être humain, TOUS les êtres humains. Ne te laisse surtout avoir par toutes ces étiquettes qui peuvent aisément biaiser ton jugement.

  • Climat de classe,  Espaceprof,  Gabriel Gaudreault,  Gestion de classe

    Le groupe difficile

    Image par rawpixel de Pixabay

    Gabriel Gaudreault

    Enseignant en formation professionnelle

    https://leblogueduprof.com


    Tous les enseignants de ce monde finissent par le rencontrer et le redouter; le groupe difficile. Vous savez bien, ce groupe qui arrive à remettre en doute nos compétences de bon enseignant. Ce groupe qui met notre motivation à rude épreuve tous les matins avant d’aller travailler. Celui qui nous force à chercher des éléments positifs auxquels se raccrocher pour éviter de se mettre en boule dans un coin et pleurer.

    Ça reste des étudiants… des élèves… Ne pensez pas que je les dégrade en disant cela, au contraire; je les accueille. Parce que non, ils ne m’écoutent pas, non, ils ne respectent pas la plupart des règles établies en classe, mais ils restent mes étudiants et je les aime, sans jugement… Derrière leur petite carapace de rebelle répressif, il y a souvent un individu qui souhaite seulement se faire une petite place dans l’univers. Je ne m’avancerais certainement pas à dire que de venir à bout de cette foutue carapace est chose simple. C’est qu’ils tentent tant bien que mal de se défendre, ces étudiants rebellés. Ne perce pas la coquille qui le veut bien…

  • Espaceprof,  Gabriel Gaudreault,  Motivation

    Une histoire d’amour propre


    Gabriel Gaudreault

    Enseignant en formation professionnelle

    https://leblogueduprof.com


    Ça m’a toujours fait sourire d’entendre mes collègues enseignants parler de discipline. Avouez-le, lorsqu’on entend ce mot, « discipline », on pense immédiatement aux pires scénarios imaginables. On s’imagine devoir gérer un élève complètement hors de contrôle ou en train de devoir s’expliquer avec des parents au sujet d’une crise quelconque. Pourtant, la discipline n’a jamais été synonyme de processus négatif. En fait, en ce qui me concerne, je préfère dire que j’enseigne la discipline et non pas que je fais « de la discipline » en classe.

    Peut-être trouverez-vous la nuance très subtile, mais à mes yeux, celle-ci est flagrante. J’aime beaucoup mieux percevoir la discipline comme un état d’esprit qui s’enseigne que comme une série d’actions punitives ou conséquentes. Une fois acquise par l’élève, la discipline se transforme en autodiscipline, et quelqu’un d’autodiscipliné est forcément quelqu’un qui s’aime suffisamment pour se mettre en branle, pour se mettre en action. L’autodiscipline est quelque chose que je prône beaucoup. Elle nécessite une force de caractère, une autonomie bien développée et un amour propre. J’essaie, autant que possible, d’apprendre à mes élèves à s’aimer suffisamment pour faire des choix qui représentent un investissement en leur propre personne, investissement qui leur rapportera un respect envers eux-mêmes à long terme.

  • Enseignement positif,  Espaceprof,  Gabriel Gaudreault,  Motivation,  Passion

    Semeur


    Gabriel Gaudreault

    Enseignant en formation professionnelle

    https://leblogueduprof.com


    J’ai toujours été un homme qui trouvait son port d’attache beaucoup plus dans la campagne que dans la ville. C’est comme si ces vallées verdoyantes et ces plaines luminescentes me rappelaient d’où je viens et d’où nous venons tous. Nous avons souvent tendance, à travers nos mille et une responsabilités, à oublier nos racines dans ce qui n’est pas réellement; l’argent, le besoin de nourrir son propre égo à travers le prestige et la reconnaissance…

    Vous êtes-vous déjà arrêtés pour observer les gens qui travaillent dans un champ? Ou n’avez-vous simplement jamais tourné la tête en voiture pour observer les gens qui y travaillent à toute heure du jour ou de la nuit? C’est impressionnant de voir à quel point ces travailleurs ont du cœur au ventre. L’autre jour, alors que j’observais quelques-uns de ces vaillants travailleurs depuis ma voiture arrêtée dans le trafic, je me mis à rêvasser réveillé.

  • Enseignement positif,  Espaceprof,  Gabriel Gaudreault

    Un genou au sol


    Gabriel Gaudreault

    Enseignant en formation professionnelle

    https://leblogueduprof.com


    À l’heure où les terrasses se remplissent de plus en plus et où l’odeur des vacances «flirte» avec la chaleur estivale, on peut facilement observer une petite baisse d’énergie, autant chez certains élèves que chez certains «profs».

    Les examens qui se multiplient, les séances de récupérations intensives et les reprises d’examens remplissent nos horaires plus vite que la fonte des neiges a pu remplir les ruisseaux et les fleuves. À travers cette course à obstacles effrénée, plusieurs étudiants “s’enfargent” ou trébuchent. Parmi ceux-ci, quelques-uns laissent la fatigue et le découragement les envahir…

  • Espaceprof,  Gabriel Gaudreault,  Motivation,  Santé mentale,  Santé Physique

    L’humain est encore humain (malgré tout)


    Gabriel Gaudreault

    Enseignant en formation professionnelle

    https://leblogueduprof.com


    Avez-vous parfois l’impression de vivre dans une société négative ? Parfois, quand je regarde les nouvelles ou que je me branche sur les réseaux sociaux, je deviens complètement découragé. J’ai cette impression qui m’envahit d’être né dans un monde dénué de gentillesse et de compassion. Le racisme, la xénophobie, la transphobie, l’intimidation, tant d’expressions qui transposent les réflexions les plus noires des êtres humains.

    Quand l’adversité vient s’en mêler

    Samedi dernier, je suis allé faire une course, la XMAN Race. Sept kilomètres de course en dénivelé relativement aigu, 40 obstacles à traverser, tous plus difficiles les uns que les autres. Le tout à travers la boue et l’eau froide. Je me considère comme un habitué de la course, mais je vous avoue que je suis resté surpris devant quelques obstacles imposants. Pendant l’heure et demie que j’ai prise pour traverser le parcours, j’ai réalisé une grande leçon : l’adversité est souvent le point de départ de l’entraide et la compassion.