• Apprentissage,  Climat de classe,  Espaceprof,  Gestion de classe,  Goldrick Noel,  Lien affectif

    L’enfant qui aimait l’école

    Image par PremierCompanies de Pixabay

    Goldrick Noel

    Enseignant au primaire


    On dit souvent que les enseignantes auront à remplir plusieurs rôles tout au long de leur vie professionnelle. Chacun de ces rôles est lié à une attente propre au domaine de l’éducation, aux objectifs fixés par la planification ou aux surprises de la vie. Au moyen d’évaluations, d’activités et de discussions, celles-ci tentent à leur manière d’amener les élèves à apprendre, comprendre et maîtriser différentes compétences qui leur serviront à un moment ou à un autre de leur vie et bien souvent dans un domaine bien différent de celui où ils ont initialement développé ces compétences.

  • Climat de classe,  Espaceprof,  Gestion de classe,  Goldrick Noel,  Lien affectif

    Reprendre le contrôle de sa classe

    Image par Holly Dornak de Pixabay

    Goldrick Noel

    Enseignant au primaire


    Je suis récemment tombé sur une adaptation de la discipline positive de Jane Nelsen. En résumé, c’est une façon de montrer aux jeunes comment être responsable et respectueux en leur donnant l’occasion de prendre un engagement et en utilisant la discipline pour corriger les mauvais comportements.

    On tient beaucoup ici à faire la distinction entre la punition et la discipline.

    Lorsqu’un enfant reçoit une punition, il ressent de la honte et de la douleur. En gros, il ne se sent pas très bien. Jane dit que si le but est de pousser un enfant à faire mieux, pourquoi mettons-nous tant d’efforts à les faire sentir mal. En fait, plus nous utilisons de punitions, plus l’enfant cherchera à s’adapter pour éviter la honte et la douleur. Un de ses moyens sera d’apprendre à mieux mentir.

  • Climat de classe,  Enseignement positif,  Espaceprof,  Goldrick Noel,  Lien affectif,  Pédagogie,  relation d'aide

    Mettre l’accent sur le positif

    Image par Gerd Altmann de Pixabay

    Goldrick Noel

    Enseignant au primaire


    Aujourd’hui, je m’offre un cadeau et je me rappelle ce qui me fait sourire dans ma profession. J’indique que c’est un cadeau, car il est très facile pour moi de mettre l’accent sur le négatif dans le but de trouver la meilleure solution possible. Alors aujourd’hui, je vais mettre le même effort sur le positif dans le but de m’assurer que ça perdure.

  • Alexandra Coutlée,  Espaceprof,  Gestion de classe,  Lien affectif

    Donner une chance au coureur

    Image par Gisela Merkuur de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice et collaboratrice
    Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire


    Ma grand-mère m’a raconté une histoire qui m’a fait réfléchir et qui s’applique en enseignement également. L’été, elle travaillait au Village Québécois d’Antan. Ma grand-mère occupait une des maisons et jouait un personnage chaque jour. J’ai d’ailleurs eu la chance de passer certaines journées avec elle dans sa maison d’autrefois et d’y faire des tartes, ces mêmes tartes que l’on pouvait déguster au restaurant du village.

    Chaque été, le Village Québécois d’Antan offrait aussi un camp pour les enfants. Ceux-ci y vivaient des activités d’époque et une multitude d’expériences qui me semblaient bien enrichissantes. Chaque maison était visitée par ces groupes et la maison temporaire de ma grand-mère leur proposait de faire, avec elle, des tartes qu’ils pourraient déguster plus tard.