Alexandra Coutlée,  Enseignement positif,  Espaceprof,  Motivation,  Nouveaux enseignants

Les premières années en enseignement (3)

deux personnes derrière des livres

Après plusieurs années d’études, des stages en classe et bien des travaux théoriques, les jeunes enseignants sont souvent fébriles de commencer leur carrière et d’avoir enfin leurs élèves à eux. Malheureusement, plusieurs d’entre eux quittent dans les cinq premières années de carrière. Selon une étude du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante, c’est 25% des nouveaux enseignants qui quittent le métier,  une perte considérable de potentiel de relève.

Plusieurs raisons expliquent leur départ: tâche lourde ou partielle, instabilité d’emploi ou désillusionnement quant au métier qui est plus difficile qu’imaginé. Plusieurs vivent une ou des premières années loin de ce qu’il s’étaient imaginé. Pourtant, il ne faut oublier les 75% qui restent et qui ont trouvé comment mieux vivre les débuts dans ce métier. Je vous présente donc cinq jeunes enseignants qui ont gracieusement accepté de me partager leurs bons coups et leurs conseils aux nouveaux enseignants!

Enseignante 3: Claudia

Claudia a terminé ses études en mai l’an dernier. Cette année, elle a obtenu une tâche à 100% en 1re et en 2e secondaire. Une tâche complète… une grosse tâche. Somme toute, elle est fière de ce qu’elle a accompli et a passé une belle année. Elle ne pourrait pas dire que c’était facile, par contre. Elle savait à quoi s’attendre et n’a pas vécu de désillusionnement, mais elle a découvert certains défis auxquels elle n’était pas préparée. Certaines choses ne s’apprennent tout simplement pas à l’université.

Elle a découvert, cette année, qu’elle était très à l’aise avec le premier cycle. C’était une première expérience puisque ses stages et ses autres expériences en enseignement ne lui avait pas permis de travailler avec ce niveau. Elle a également découvert des collègues en or et leur support l’a vraiment aidée.

Elle a trouvé un peu difficile de s’adapter à une nouvelle école. Pas évident de s’adapter au mode de fonctionnement et de tout comprendre. Il faut se repérer dans l’école, comprendre qui fait quoi, trouver le matériel… c’est toute une adaptation.  Il faut aussi se découvrir en tant qu’enseignante et trouver ce avec quoi on est à l’aise. Ça fait beaucoup d’adaptation.

Si c’était à recommencer, Claudia s’ouvrirait plus rapidement à ses collègues et irait chercher de l’aide plus vite de leur part. Elle essaierait aussi de tisser de meilleurs liens avec la direction et de chercher à collaborer avec eux, de les connaitres un peu plus. Elle accepterait aussi un peu plus de se tromper et d’admettre qu’elle a besoin d’aide. Elle fait aussi certaines réflexions sur sa gestion de classe. Elle a été permissive sur certaines choses au départ qu’elle ne permettrait plus. L’an prochain, elle fera les choses différemment.

L’an prochain, elle fera les choses différemment.

Ce qui l’a motivée le plus cette année, ce sont ses collègues, ses amis, sa famille et son conjoint. Ils étaient tous là pour la soutenir et l’encourager. La relation avec les élèves l’a beaucoup motivée également. Elle a pu tisser des liens avec eux, étant avec eux toute l’année, ce qui est bien différent que lors des stages. Elle a aussi développé des liens spéciaux avec plusieurs d’entre eux.

Claudia sera encore enseignante l’an prochain, mais ne sait pas ce qui l’attend. Ayant accepté cette année une tâche dans une école privée, elle retourne vers le public où, n’ayant pas cumulé d’ancienneté, elle se verra probablement appelée à faire de la suppléance. Elle a l’intention d’entamer des études de deuxième cycle en adaptation scolaire également.

Un conseil aux nouveaux enseignants? “Fonce! Fais-toi ta propre idée! N’écoute pas ceux qui veulent te décourager. Et réseaute! Parle à tes anciens collègues de l’université, joins-toi à des groupes sur les réseaux sociaux, trouve de nouveaux collègues avec qui réseauter. C’est essentiel!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *