Alexandra Coutlée,  Enseignement positif,  Espaceprof,  Motivation,  Nouveaux enseignants

Les premières années en enseignement (5)

élève et sac à dos

Après plusieurs années d’études, des stages en classe et bien des travaux théoriques, les jeunes enseignants sont souvent fébriles de commencer leur carrière et d’avoir enfin leurs élèves à eux. Malheureusement, plusieurs d’entre eux quittent dans les cinq premières années de carrière. Selon une étude du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante, c’est 25% des nouveaux enseignants qui quittent le métier,  une perte considérable de potentiel de relève.

Plusieurs raisons expliquent leur départ: tâche lourde ou partielle, instabilité d’emploi ou désillusionnement quant au métier qui est plus difficile qu’imaginé. Plusieurs vivent une ou des premières années loin de ce qu’il s’étaient imaginé. Pourtant, il ne faut oublier les 75% qui restent et qui ont trouvé comment mieux vivre les débuts dans ce métier. Je vous présente donc cinq jeunes enseignants qui ont gracieusement accepté de me partager leurs bons coups et leurs conseils aux nouveaux enseignants!

Enseignant 5: Jeffrey

Jeffrey a signé un contrat du 24 septembre au 10 mars. Il remplaçait un enseignant en pré-retraite et avait une tâche à 100%: 3 groupes de 3e secondaire en univers social et 3 groupes de 5e secondaire en Monde contemporain et éducation financière. Lorsque son contrat s’est terminé en mars, il a obtenu un autre contrat à 100%, cette fois-ci en adaptation scolaire, et ce, jusqu’à la fin de l’année.

Jeffrey a adoré ses collègues et ses élèves. Il a surtout apprécié la relation qu’il a eue avec les élèves. La matière en 5e secondaire était également très intéressante à enseigner.  Par contre, Jeffrey ne s’est pas senti très appuyé par la direction lorsque certains élèves étaient difficiles. Il s’est fait insulter par des élèves et n’a pas eu le support nécessaire. Il n’a pas non plus adoré la matière en 3e secondaire qu’il a trouvée lourde pour lui-même et les élèves.

Il a trouvé sa motivation avec les élèves. Plusieurs démontrent clairement qu’ils nous apprécient et certains nous remercient même de temps en temps. Les parents nous encouragent aussi et c’est motivant. Si c’était à recommencer, Jeffrey ferait la même chose. Il fait de belles rencontres à son école et accepterait volontier un poste dans cet établissement de nouveau. Il sera d’ailleurs peut-être à cette école l’an prochain en adaptation scolaire puisque les postes en univers social se font rares. Il y a une mince possibilité de contrat en adaptation scolaire, mais Jeffrey serait bien content également d’obtenir un contrat en univers social. Il adore son métier et veut enseigner.

Un conseil pour des nouveaux enseignants? “Ne jamais attendre que la direction t’encourage et n’écoute pas tout ce que les autres enseignants te disent. J’adore l’enseignement, par contre, c’est un milieu où des groupes se forment, et dans certains groupes, il peut y avoir beaucoup de négativisme. Donc, il est bien d’entendre ce que tout le monde a à dire, mais d’utiliser son jugement pour trier. Si j’avais écouté et cru tout ce qui m’avait été dit, je n’aurais plus espoir dans le système scolaire. Pour finir, je dirais de se faire confiance et de ne pas obligatoirement faire exactement ce que les autres enseignants font. Ils peuvent avoir plus d’ancienneté et être expérimentés, mais cela ne veut pas dire qu’ils font un travail impeccable et que ton travail ne peut pas être meilleur.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *