Espaceprof,  Gabriel Gaudreault,  Motivation,  Santé mentale,  Santé Physique

L’humain est encore humain (malgré tout)


Gabriel Gaudreault

Enseignant en formation professionnelle

https://leblogueduprof.com


Avez-vous parfois l’impression de vivre dans une société négative ? Parfois, quand je regarde les nouvelles ou que je me branche sur les réseaux sociaux, je deviens complètement découragé. J’ai cette impression qui m’envahit d’être né dans un monde dénué de gentillesse et de compassion. Le racisme, la xénophobie, la transphobie, l’intimidation, tant d’expressions qui transposent les réflexions les plus noires des êtres humains.

Quand l’adversité vient s’en mêler

Samedi dernier, je suis allé faire une course, la XMAN Race. Sept kilomètres de course en dénivelé relativement aigu, 40 obstacles à traverser, tous plus difficiles les uns que les autres. Le tout à travers la boue et l’eau froide. Je me considère comme un habitué de la course, mais je vous avoue que je suis resté surpris devant quelques obstacles imposants. Pendant l’heure et demie que j’ai prise pour traverser le parcours, j’ai réalisé une grande leçon : l’adversité est souvent le point de départ de l’entraide et la compassion.

C’est lorsque nous sommes exténués, devant un autre obstacle à traverser, que tombent l’un après l’autre les préjugés et les mauvaises pensées. On devient alors seulement des humains ayant le même objectif : arriver à traverser cette ligne d’arrivée. Je n’ai jamais vu autant d’inconnus s’entraider que durant cette fameuse course. Plus une religion, plus une couleur de peau ni même une orientation sexuelle ne nous différenciait, nous étions unis dans l’adversité. J’ai tendu la main des dizaines de fois, j’ai crié « Vas-y! Fonce! Tu peux le faire! » autant de fois. J’ai fait la courte échelle à une panoplie de concurrents et j’en ai aussi souvent bénéficié.

Cette course a aussi été une belle occasion pour moi donner une leçon de vie à mes élèves. Couvert de boue, à bout de souffle et la médaille au cou, il n’y avait pas de meilleur moment pour leur expliquer qu’avec pour seule arme leur détermination, il n’y a pas un obstacle qui peut les arrêter. Que parfois, un coup de main est nécessaire pour traverser les obstacles de la vie et qu’il ne faut pas avoir peur ou honte de le demander. Car tant et aussi longtemps qu’ils auront le courage et la détermination de relever de tels défis, ils seront à la hauteur.

Pour beaucoup de personnes, ce n’était qu’une course dans la terre détrempée et froide du mont Sutton. Pour l’enseignant que je suis, cette course était un apprentissage tout aussi important que les autres que j’ai offerts durant la session. Je suis persuadé que mes élèves en ont retiré quelque chose de gratifiant.

Je suis très fier d’eux, de ce qu’ils ont accompli durant cette journée. Aujourd’hui, ils savent qu’ils pourront compter les uns sur les autres dans l’adversité, mais ils savent aussi que leur enseignant n’aura pas peur de se salir pour venir les encourager et les aider.

Bravo les gars!

Le prof.

Publié également sur: https://leblogueduprof.com/2019/06/11/lhumain-est-encore-humain-malgre-tout/?fbclid=IwAR0IbcyH8T83_sbR7DCHVCw98JLAnAV1Yq1qWugB9eWgQ-aQk3YxZ2OcrZA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *