Alexandra Coutlée,  Espaceprof,  Lâcher prise,  Motivation,  Santé mentale

Mieux vivre les séances de mutation et d’affectation

La fin de l’année veut souvent dire mouvement et recherche de poste pour plusieurs enseignants. Pour certains, c’est un poste permanent qu’on veut délaisser pour un autre. On se lance et on attend cette séance pour voir si c’est possible de “muter” vers le poste ou l’école de notre choix et de changer de milieu. Pour d’autres, c’est la fin d’un contrat et les séances d’affections sont un moment stressant où on attend de voir ce qui s’offre à nous. Moment de stress, d’angoisse pour plusieurs, c’est aussi un moment de joie lorsqu’on obtient le poste qu’on convoitait.  

Les séances, que ce soit la première ou la dixième fois, sont angoissantes. Lorsqu’on est devant l’inconnu, c’est toujours un peu inquiétant. Est-ce que le poste désiré sera encore disponible lorsque viendra notre tour? Est-ce qu’il restera quelque chose ou bien devrions-nous attendre octobre et faire de la suppléance? Lors des séances, la tension est palpable. Et que dire de l’ambiance lors des séances de type foire de l’emploi où les enseignants attendent dès l’aube devant les portes avec les chaises pliantes? Et quand le choix arrive, il faut faire vite, il faut trancher et espérer faire le bon choix.

Malgré tout, il est possible de mieux vivre ce moment. J’ai bien dit « mieux le vivre » et non « le vivre parfaitement ». Il faut gérer nos attentes et savoir que nous vivrons un moment de stress. Mais certaines actions nous permettent de mieux vivre ce moment.

Il faut gérer nos attentes et savoir que nous vivrons un moment de stress.

La première étape, est celle d’être bien préparé.Il faut s’informer et ne pas attendre qu’on nous informe. Les listes de postes sortent parfois la veille et nous laisse peu de temps pour nous préparer. Par contre, il y a plusieurs choses qui peuvent être faites qui vous aideront à vous sentir plus préparés.

  • Visitez le site de la commission scolaire. Si c’est votre première visite, prenez le temps de bien lire. Allez voir la liste des écoles, visitez les sites Internet et validez les adresses des écoles. Est-ce que l’école François-Xavier est plus près de chez vous ou encore est-ce l’école des Hauteurs a un programme informatique intéressant qui rejoint vos passions? En savoir plus sur les écoles vous aidera à faire un choix rapide si des postes de dernière minute s’ouvrent à vous.
  • Visitez également la section des ressources humaines pour bien noter les dates des séances, mais aussi pour voir si on vous offre de l’information. Vous avez des questions?On y nommera sûrement la personne à contacter.
  • Demandez une rencontre avec la direction. Si vous êtes déjà en poste, votre direction aura peut-être des informations à vous soumettre sur les postes disponibles, des trucs à mettre en pratique lors de séances ou des conseils. N’oubliez pas que vos directions sont déjà passées par là et qu’elles se rencontrent entre elles. Si vous avez une école en tête, mais n’êtes pas en poste, vous pourriez écrire à la direction ou même passer la voir. Présentez-vous et démontrez votre intérêt. Elles vous en diront peut-être plus sur les postes disponibles.
  • Visitez le site Web de votre syndicat. Vous y trouverez les conventions collectives locales et nationales. Prenez le temps de bien lire ces conventions, surtout les sections sur les mutations ou les séances d’affectations.  Les syndicats offrent parfois aussi des séances d’informations qui pourraient être pertinentes. Ils peuvent également répondre à vos questions sur des postes offerts ou sur votre dossier. Poser les bonnes questions avant la séance peut vous éviter de mauvaises surprises!
  • Si vous êtes en poste ou à contrat présentement, commencez à poser des questions à vos collègues. Sarah a déjà travaillé à l’école Sainte-Anne et pourra peut-être vous donner son avis ou vous parler d’une future retraite, et donc d’un poste disponible.

Bien se préparer à la séance est essentiel. Il vous faudra aussi réfléchir avant la séance à vos motivations. Changez vous d’école à cause de l’ambiance, d’un poste en 4e secondaire convoité, accepteriez vous un poste avec de l’adaptation scolaire ou un portion de tâche en éthique? Prenez le temps de réfléchir à ce à quoi vous diriez oui et ce qui est un non catégorique. Cela facilitera votre décision. Il est également important de prendre le temps d’en discuter en famille. Les sites Web des écoles présentent souvent l’horaire de l’école. Si une école offre un poste, mais commence trop tôt pour la garderie de Jules, on est peut-être mieux de miser sur sa qualité de vie et sa famille et y aller avec notre deuxième choix. Ah, et j’oubliais, on essaie de bien dormir la veille… si possible… question d’être attentif.

Le jour de la séance

Avant la séance, on s’imprime la liste, on regarde et on classe les postes en ordre. On peut mettre une dizaine de postes en ordre de notre préféré (1) à notre dernier choix (10). On se présente à l’avance et on prend le temps d’aller discuter avec les directions des postes choisis et même de discuter avec son syndicat, au besoin. S’il est possible, on y va entre amis. On amène quelqu’un de confiance avec nous ou on rejoint des collègues et on vit le moment en groupe. S’il est impossible d’avoir quelqu’un avec nous, il peut être utile d’être en ligne quelqu’un à qui parler. On pourra aller clavarder ou téléphoner à la personne pour se  sentir moins seul.

Lorsque la soirée ou la séance commence, il faut être attentif. On suit, on biffe les postes qui ne sont plus disponibles et on respire. On vit une tonne de petits deuils si on avait des attentes et de grosses peines si notre super poste n’est plus disponible. Et quand notre nom arrive, on fait notre choix et on suit son instinct. Est-ce que votre coeur vous dit que c’est le bon poste? Il faut s’écouter. Bien sûr, on peut se tromper. Nous aurons à assumer notre choix pour un an et nous pourrons revenir vivre le beau moment de séance d’affectation l’année suivante. Lorsque c’est fait, on célèbre un peu et on retourne terminer notre poste actuel si l’année n’est pas terminée. Si vous acceptez un poste non permanent avant la fin de l’année scolaire, sachez qu’il peut y avoir des impacts sur votre chômage l’été et qu’il est important de bien s’informer à ce sujet.

Oui, les séances d’affectations et mutations sont sources de stress. Dans tous les emplois, les entrevues d’embauche sont stressantes et l’attente également. En enseignement, nous avons quand même un peu de choix… pas toujours un gros choix vous me direz, mais au moins, nous pouvons nous mettre en action et bouger si on s’est trompé. N’hésitez pas à questionner. Le groupe de soutien Espaceprof peut vous venir en aide et vous aider à répondre à vos questions… Ou même vous encourager le jour de la séance et être là pour vous.

Les séances d’octroi de postes, c’est souvent des pleurs et de l’anxiété, mais aussi souvent des cris de joie et des applaudissements de vos nouveaux collègues contents de vous accueillir. Pour mieux le vivre, préparez-vous, entourez-vous et lancez-vous. On fait un choix et on l’assume…et comme le dit une enseignante du secondaire qui m’a partagé son expérience des séances d’affectation: rien n’arrive pour rien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *