• Alex-Anne Flambert,  Covid-19 2020,  Espaceprof

    Une rentrée pas comme les autres… d’un point de vue extérieur

    Image by Free-Photos from Pixabay


    Combien de fois l’avons-nous lue, celle-là : 2020 sera une rentrée pas comme les autres! Avant même que ne commence toute cette histoire de pandémie, je savais que, pour moi, 2020 ne serait pas une rentrée ordinaire. Étant en congé de maternité, il allait s’agir de ma première « non rentrée ».

    Déjà, la nostalgie s’est emparée de moi au moment où j’ai vu tout le monde préparer sa classe et faire sa planification. J’aime enseigner, j’aime créer des documents. C’est une passion pour moi, avant d’être ma profession. C’est probablement une des raisons qui me pousse à travailler aussi fort sur mon blogue, La Bibliomaniaque. Cela dit, même si je suis aujourd’hui derrière mon écran, à la maison, et que je ressens une certaine nostalgie de ne pas être en train de rencontrer mes élèves, je suis aussi en quelque sorte soulagée.

  • Alexandra Coutlée,  Apprentissage,  Enseignant connecté,  Pédagogie

    Nos élèves et le courriel

    Image by Markus Trier from Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice, conseillère pédagogique en intégration du numérique au primaire et au secondaire


    L’arrêt des classes en mars dernier a rendu difficile la communication avec plusieurs élèves. Ceux-ci n’étaient pas tous à l’aise avec les moyens de communication à leur disposition. Un de ces moyens: le courriel. Toutes les écoles fournissent aux élèves une adresse courriel. Celle-ci leur est distribuée en début d’année et, souvent, les suit durant tout leur parcours scolaire. Plusieurs enseignants se sont rendu compte que leurs élèves n’étaient pas à l’aise avec le courriel ou encore ne l’avaient jamais consulté. Ils savent, bien sûr, ce que c’est. Mais ils communiquent avec d’autres outils. 

    Pourtant, le courriel est encore très présent dans notre société. Ils en auront besoin au cégep et à l’université. Ils seront aussi essentiels en milieu de travail… ou même pour appliquer sur un poste en ligne pour la première fois! Les outils de communication tels que Seesaw, Teams et Google Classroom sont très pratiques, mais sont complémentaires au courriel. Il est donc important de développer les habiletés numériques avec cet outil. Même s’ils sont habitués de communiquer en ligne, les élèves utilisent majoritairement des outils de textos ou de clavardage et utilisent un langage informel. Ils communiquent aussi avec des images, des GIF et des émoticônes qui sont moins appropriés lorsque l’on communique par courriel.

  • Apprentissage,  Covid-19 2020,  Motivation,  Nadia Bélanger,  relation d'aide

    Anxiété et motivation: quoi ne pas dire!

    Image by Amanda McConnell from Pixabay

    Nadia Bélanger Espaceprof

    Nadia Bélanger

    Enseignante au secondaire


    La rentrée 2020 sera exceptionnelle et particulière dans ce contexte de la COVID. Cela apportera de l’anxiété et une baisse de motivation chez certains élèves (comme chez certains profs). J’aimerais donc vous donner une piste pour faire diminuer l’anxiété et augmenter la motivation des élèves.

    Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, voici un petit défi pour vous. C’est une énigme assez facile. Vous n’aurez sans doute pas de difficulté à la faire, mais cela me permettra d’illustrer mes propos. La voici:

    Avant-hier, Catherine avait 17 ans ; l’année prochaine, elle aura 20 ans. Comment est-ce possible ?

    Prenez 10 petites secondes pour résoudre l’énigme. Et puis? Avez-vous réussi? 

  • Carolane Groleau,  Covid-19 2020,  Espaceprof

    Ce que nous retenons du printemps dernier

    Image by Gerd Altmann from Pixabay 

    Carolane Groleau Espaceprof

    Carolane Groleau

    Enseignante au secondaire


    12 mars 2020 :

    Plus la journée avance, plus la rumeur court parmi les élèves et les enseignants : l’école serait possiblement fermée le lendemain. Je corrige des tests dans le salon du personnel et j’entends l’une de mes collègues au téléphone annulant le voyage qu’elle avait déjà tout planifié. Je fais ma dernière période dans une ambiance complètement normale : personne ne se doutait de l’ampleur que la crise allait prendre. Je dis «au revoir» aux élèves, un «au revoir» que je trouve aujourd’hui trop banal puisque nous ne sommes jamais retournés en classe.

    Période «vacances», trousses ministérielles, enseignement à distance et fin d’année non-traditionnelle, ce printemps d’incertitudes, de nouveautés, de changements et d’imprévisibilité nous a donné beaucoup à apprendre et beaucoup à retenir.

    La capacité d’adaptation des enseignants…

  • Alexandra Coutlée,  Covid-19 2020,  Décrocher,  Enseignant en vacances,  Espaceprof,  Lâcher prise,  Santé mentale

    L’an prochain…

    Image par StockSnap de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice, conseillère pédagogique en intégration du numérique au primaire et au secondaire


    Je suis de nature bien anxieuse et j’aime que tout soit pensé, organisé, planifié. Ça me permet alors de laisser aller et de relaxer. Lorsque je voyage (pré-Covid, mais j’espère pouvoir recommencer un jour…), tout est préparé d’avance : les hôtels réservés, ma liste de resto et de réservation faite, la liste des choses à visiter… le guide Top 10 des choses à voir bien lu avant le départ. Bien sûr, par la suite, on peut y aller de spontanéité un peu, je ne suis pas si plate, mais ce bout de préparation est un de mes préférés.

    Au travail, je suis pareille. La fin de l’année est un moment de bilan, un moment où je remplis une liste de choses à faire, à refaire ou à faire différemment pour l’année suivante. Mais cette année… impossible, et mon anxiété est bien présente. Je fais des plans… et les refaits… rien n’a de sens, car rien n’est certain.

  • Alexandra Coutlée,  Espaceprof,  Portraits de direction

    Portrait de direction: Johanne Patry

    Image par mohamed Hassan de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice, conseillère pédagogique en intégration du numérique au primaire et au secondaire


    Johanne Patry est directrice depuis quelques années déjà. Avant d’obtenir ce poste, elle était directrice des services éducatifs au primaire et au secondaire. À la base, Johanne était orthopédagogue. «J’ai été orthopédagogue-titulaire et ortho-spécialiste à l’école Vanguard pendant 23 ans. Ensuite, j’ai été orthopédagogue au Collège Bourget. J’ai pris la direction du secteur primaire en décembre 2016.»

  • Covid-19 2020,  Espaceprof,  Marie-Claude Pilote

    Vivre la précarité en presque fin de parcours

    Image par Gerd Altmann de Pixabay

    Marie-Claude Pilote Espaceprof

    Marie-Claude Pilote

    Enseignante au secondaire


    L’année scolaire tire à sa fin et j’étais à mille lieues de me douter qu’elle se déroulerait de la sorte. On se souvient qu’en octobre dernier,  j’ai quitté une permanence dans une école privée après 15 ans dans cet établissement pour me lancer dans le vide avec un contrat en poche pour le PEI.

    Mon expérience a été plus qu’enrichissante. Je me suis réinventée (mot à la mode en temps de pandémie), j’ai fait de formidables rencontres et est arrivé ce que l’on sait en mars.

  • Covid-19 2020,  Espaceprof,  Jennifer Floymon,  Organisation

    Chroniques d’une enseignante du secondaire déployée au primaire

    Image par kalhh de Pixabay

    Jennifer Floymon

    Enseignante au secondaire


    14 juin 2020. Dimanche soir. Demain, une nouvelle semaine. Mais pas la moindre : demain commence la dernière semaine en présence élèves de l’année scolaire 2019-2020. Vous vous en doutez, parce que vous le vivez vous aussi : cette fin d’année scolaire est bien différente des précédentes.

  • Gestion de classe,  Jessie Villeneuve,  Pédagogie

    Diversité culturelle : Enseigner à accueillir la différence, c’est aussi ça, notre rôle!

    Image par Capri23auto de Pixabay

    Jessie Villeneuve Espaceprof

    Jessie Villeneuve

    Enseignante au secondaire


    Je n’enseigne pas à Montréal. La pluriethnicité ne fait pas partie de mon quotidien. Pourtant, cette année, j’enseignais pour la première fois dans une école qui est désignée pour accueillir les enfants de familles immigrantes. Ça veut dire que dans ma commission scolaire, si tu es un enfant issu de l’immigration, peu importe ton quartier, tu dois fréquenter cette école afin de recevoir des services en classe de francisation. Bien qu’ils puissent bénéficier de ces services, ces élèves sont également intégrés dans les classes régulières, et ce, de manière de plus en plus fréquente au fur et à mesure que leur compréhension du français s’intensifie.