Décrocher,  Enseignant en vacances,  Espaceprof,  Lâcher prise

Un été sans se ruiner


Valérie Harnois

Enseignante au secondaire


Pour moi, l’été est une occasion de ralentir, de prendre le temps, de porter une attention plus particulière aux détails, de contempler et d’apprécier. Avec 7 semaines de vacances, je parsème les activités organisées au travers l’été et je suis toujours à la recherche d’activités peu coûteuses. J’ai répertorié ici quelques-uns de mes petits plaisirs de l’été peu dispendieux.

Avec les enfants :

Jeux extérieurs. Comme nous avons le temps, pourquoi ne pas les créer nous-mêmes? Internet regorge de tutoriels do-it-yourself pour des jeux d’adresse. Avec des boîtes, du bois, des bols, des tissus, de l’eau savonneuse et des bas, des ustensiles et de la colle chaude, il est possible de confectionner vos propres jeux d’adresse et d’y jouer. 

Jeu d’eau. Même si on a une piscine à la maison, le simple fait de sortir est un évènement en soi. La majorité des villes détiennent des jeux d’eau dans leurs parcs. Ces jeux d’eau ont l’avantage de rafraîchir sans nécessiter la supervision constante d’une piscine. Pendant que les enfants y jouent, installez-vous à l’ombre pour lire ou au soleil pour avoir un meilleur teint. N’oubliez pas l’écran solaire. 

Ménage de vêtements. Les enfants grandissent et, c’est bien connu, quand on est adulte, on attrape parfois des calories, ces petites bibittes nocturnes qui rapetissent les vêtements… L’été est donc le moment parfait pour y faire le tri et faire le bonheur de notre entourage qui en bénéficiera. Ma méthode? On jette tout par terre et on remet dans les tiroirs seulement ce qu’on a porté dans la saison et qui fait encore. 

Avec ou sans enfants :

De l’eau aromatisée. La veille, nous préparons notre bouteille d’eau pour le lendemain. Quelques fines herbes comme de la menthe et du romarin accompagnées de fruits que nous avons sous la main. Je préfère les agrumes. Internet saura vous inspirer. Les enfants choisissent ce qu’ils désirent et y goûteront le lendemain. C’est une activité pour la soirée avec une surprise le lendemain. 

La bibliothèque de quartier. Certaines offrent des activités organisées qui ont beaucoup de potentiel. Pour ma part, j’en profite pour me trouver un livre à mon goût. Cette année, je redécouvre la série Harry Dresden par Jim Butcher où Harry, sorcier professionnel de Chicago, se voit confronté à la réalité de la ville et celle du surnaturel. Il combat donc des entités que peu voient, mais qui font des dégâts souvent attribués à des actes terroristes, tout en se faisant déranger par des gens qui cognent à sa porte pour leur demander ce qu’il fait pour vrai. Il aide aussi la police à résoudre certains crimes puisqu’en tant que détective privé, il est très efficace. Un bon gars avec des pouvoirs magiques, un sens de l’humour qui m’a fait rire fort à quelques reprises et quelques constats sur la société qui font réfléchir. Pendant que je talonne Harry dans ses périples, les enfants feuillettent les bandes dessinées, les romans et revues à l’air climatisé. 

Le jardinage. Pourquoi ne pas essayer de faire pousser quelques plantes? En utilisant les noyaux et graines des légumes et fruits consommés, plantez-les! Regardez-les grandir. Qui sait, peut-être aurez-vous un arbre à mangues que vous pourrez entrer dans la maison à l’automne ou des graines de tournesol à déguster?

Découvrir les sentiers. La majorité des villes ont des parcs et sentiers aménagés. Ils n’ont pas besoin d’être grands, connus, payants ou même loin pour être plaisants. Une recherche Internet vous permettra de découvrir ces sentiers qui se cachent dans votre coin de pays. Cette sortie est le moment idéal pour prendre quelques photos, découvrir des arbres ou plantes encore inconnus et respirer de l’air frais. 

Pique-nique. Puisqu’il faut manger de toute façon, on peut troquer la table de cuisine pour une serviette et manger à l’extérieur. Ça permet à tous d’aider à mettre la table et la desservir. En plus, personne ne remarquera que c’est le quatrième diner de sandwich cette semaine. 

Les spectacles à ciel ouvert. La grande région de Montréal et plusieurs autres régions au Québec offrent des activités gratuites ou à peu de frais. Que ce soit des festivals, des spectacles de type stand-up ou même des projections de films extérieurs, quelques recherches vous permettront de découvrir ce qui se fait dans votre quartier. 

Voir de la famille. Nous avons tous quelqu’un de trop loin ou notre vie est simplement trop occupé et ne permet pas de rendre visite. Que ce soit une grand-mère en CHSLD, un cousin en ville ou des amis en région, une visite a de quoi occuper une journée ou deux. L’été est donc le moment parfait pour aller faire un petit coucou et découvrir un petit coin de pays. 

Autocueillette. Les fruits du Québec sont une ressource naturelle incroyable. Il est dans nos habitudes d’aller cueillir les pommes en automne, mais les baies offrent aussi une sortie intéressante. Les camerises, fraises, framboises, bleuets, mûres et autres sont offerts par plusieurs producteurs en autocueillette. Ces fruits n’auront jamais eu aussi bon goût que quand ils sont pris directement de la plante. 

Le cinéma. La majorité des salles offrent des rabais les mardis ou mercredis, le jour avant 18h00 ou même pour les petits. De quoi égayer une journée pluvieuse! Quelques régions ont encore des Ciné-parcs. Les films débutent au coucher du soleil. 

Séance photos. La majorité d’entre nous avons un appareil qui prend des photos relativement de bonne qualité. Pourquoi ne pas jouer aux photographes et modèles en couple, entre amis ou en famille?

Les musées. Le premier dimanche de chaque mois est gratuit pour beaucoup de musées. Informez-vous sur les musées de votre région ou la région où vous irez pour savoir quels musées participent à cette mesure gouvernementale. 

Journée pyjama. Relaxer une journée entière, ça veut dire de ne même pas faire l’effort de s’habiller. Les repas? On mange si on a faim, on mange ce qu’on a sous la main (idéalement une journée où on a des restants). Lecture, films, discussion, jeux de société, pas de jeu vidéo, pas de sortie, pas de visite!

Feu. Plusieurs municipalités permettent les feux si vous avez un pare-étincelles. Sortez saucisses, guimauves et vos plus belles histoires qui débutent par « Dans mon temps…». C’est le moment idéal pour partager des anecdotes et écouter celles des enfants (petits et grands). 

Sans enfants

Magasinage. Je sais, c’est cliché. Mais c’est le moment de l’année où, pour les enseignants, la saison estivale débute. C’est cependant la fin de la saison estivale pour les commerçants de vêtements, tel que le démontre la vente d’habits de neige chez Costco au mois de juillet. Les commerçants offrent de bons rabais sur leurs collections d’été. On peut en profiter pour ajouter quelques morceaux estivaux à sa garde-robe.

Spectacles. Certaines salles de spectacles offrent des présentations de type rodage. Ça vous permet de voir un spectacle dans une petite salle et à un petit prix. Le Bordel est bien connu à Montréal avec ses billets à 15$, mais d’autres salles en région offrent des spectacles similaires.

Faire ce qui vous plaît. Ce projet, désir ou caprice que vous remettez faute de temps. Cette idée qui passe toujours en deuxième parce qu’il y a toujours quelque chose de plus important. Que ce soit de finalement organiser la pièce du sous-sol, écrire, peindre, revamper un projet d’école, aller au spa, recevoir un massage ou même de finalement voir la série de films de Star Wars, dans ces 7 semaines de vacances, vous méritez de faire quelque chose qui vous fait du bien. On laisse la culpabilité de côté et on se gâte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *