Alexandra Coutlée,  Apprentissage,  Communication avec les parents,  Covid-19 2020,  Enseignant connecté,  Espaceprof

Utiliser la technologie pour communiquer

Image par Pexels de Pixabay

Alexandra Coutlée

Alexandra Coutlée

Fondatrice, conseillère pédagogique en intégration du numérique au primaire et au secondaire


L’école s’est arrêtée depuis plusieurs semaines déjà. Malgré la fermeture des écoles, les enseignants du Québec ont été invités à communiquer avec leurs élèves. Cela se vit différemment de milieu en milieu. Certains ont reçu une liste d’élèves à contacter par téléphone, d’autres, rien du tout. D’autres encore se sont lancés dans des vidéoconférences, dans la création d’un site web ou dans le montage de capsules vidéo.

Avant de faire un survol avec vous des différents outils technologiques possibles, j’aimerais d’abord vous dire de faire attention à vous respecter et à ne pas vous lancer dans quelque chose parce que vous sentez une pression. Chacun vit la situation différemment. Tout d’abord, il y a notre propre gestion du stress qu’apporte cette situation. Il y a aussi bien des situations familiales différentes. De plus, la situation de vos élèves est elle aussi bien différente d’une famille à l’autre. De plus, chacun est à un niveau différent d’appropriation (et même d’intérêt) pour l’intégration du numérique. Il faudra donc faire preuve de bienveillance et d’adaptation dans vos choix d’outils pour communiquer. Il n’y a pas une meilleure ou une moins bonne façon.

Il peut être tentant de se lancer dans une toute nouvelle technologie de communication si nous en avons le temps. Mais je vous invite à la prudence. Ne vous ajoutez pas une anxiété technologique supplémentaire et ne l’ajoutez pas non plus à vos élèves et leurs parents! Ce n’est pas le moment de vous lancer dans 4-5 outils technologiques différents que les élèves ne connaissent pas et qui vous apporteront votre lot de questions et problèmes techniques.

Il est important aussi de valider vos choix avec vos directions d’école ou votre commission scolaire afin de respecter les politiques internes. Certains outils ne sont pas recommandés ou même interdits dans certains milieux. Développer un nouvel outil de communication avec les élèves présentement et devoir l’abandonner au retour serait dommage également!

Le courriel

Bien qu’il semble bien ordinaire, c’est pourtant un très bon outil de communication présentement. Si vous aviez déjà l’habitude de communiquer avec les parents par courriel, c’est une façon bien efficace! Si vous n’aviez jamais communiqué avec vos élèves, par contre, il se peut que ce soit un peu plus complexe et que vous ayez besoin de l’aide des parents pour les rejoindre. Certains élèves sont peu habitués à vérifier leurs courriels et pourrait avoir déjà oublié leur code. Avant de vous lancer dans un beau message courriel aux élèves, assurez-vous qu’ils y ont accès!

Faites attention, également, de ne pas envoyer de fichiers trop lourds par courriel. Partager un lien cliquable vers des documents ou des informations en ligne est plus simple pour tous. Pour vous assurer de la réception et la lecture du courriel, vous pourriez demander une réponse aux parents à la fin de votre message. Soyez tout de même conscient que plusieurs ne vous répondront pas et vivent peut-être des situations qui les empêchent de vous répondre. Tout le monde fait de son mieux.

Les système de gestion de classe

Des outils comme Seesaw, Google Classroom ou Teams sont très pratiques en ce moment pour communiquer avec les élèves. Par contre, si ce sont des outils que vous n’avez jamais utilisés, il pourrait être difficile de rassembler vos élèves et de gérer toutes les questions techniques d’inscription à l’outil et des questions sur leur utilisation. Si ces outils sont déjà en place, vous pourrez partager des messages, des vidéos, des liens vers des activités amusantes et interagir avec vos élèves.

Si vous n’aviez pas encore exploré ces options, et avez du temps devant vous, plusieurs formations sont disponibles pour en apprendre sur ces outils. Validez, par contre, les outils autorisés et utilisés dans vos écoles et commissions scolaires avant de vous lancer.

Les sites classe

La création d’un site Internet est bien plus facile que par le passé et ne nécessite pas de grandes connaissances en programmation. Plusieurs outils en ligne permettent la création d’un site simple où l’on peut déposer de l’information, des liens Internet, des vidéos, etc. On peut alors partager notre site classe par un simple lien par courriel aux élèves et aux parents.  Plusieurs outils de création de sites Internet sont déjà disponibles avec des outils que vous utilisez déjà, comme par exemple la création d’un Google Sites avec la suite Google Éducation. Il existe d’autres options gratuites également. N’hésitez pas à demander conseil à vos conseillers pédagogiques ou à vos collègues sur le meilleur outil pour vous!

Les réseaux sociaux

Plusieurs enseignants utilisent les réseaux sociaux pour communiquer avec leurs élèves. Il faut, par contre, être prudent afin de respecter les politiques internes de nos employeurs et de s’assurer de bien gérer les paramètres de publication et de sécurité. Assurez vous de communiquer avec vos directions d’école avant de vous lancer sur les réseaux sociaux!

La vidéoconférence

Bien populaires ces temps-ci, les outils qui nous servent à faire nos 5 à 7 virtuels ou à piquer une jasette à grand-maman peuvent aussi nous servir pour discuter avec nos élèves. Validez auprès de vos écoles ou de vos commissions scolaires pour savoir quels sont les outils recommandés. Les services informatiques de plusieurs commissions scolaires ont émis des réticences ou même des interdictions d’utilisation de certains outils.

Avant de vous lancer avec les élèves et les parents, assurez-vous d’avoir testé l’outil et d’avoir bien pris connaissance de tous les paramètres. Demandez à un ami ou à un collègue de tester l’outil avec vous. Assurez-vous également d’énoncer clairement les règles de bon comportement en ligne et les règles de fonctionnement avec vos élèves. Et pensez à enregistrer vos rencontres, si possible, afin d’être en mesure de les partager avec les élèves, collègues ou parents qui ne pourront être présents.

Quoi que vous choisissiez comme outil, rien ne sera parfait. Il faudra aussi vivre avec des pépins techniques et des frustrations. L’apprentissage de la technologie vient avec des essais et des erreurs… comme tout apprentissage. Il faudra gérer aussi nos attentes. Il se peut que l’outil choisi ne soit pas le bon ou que seulement 10% de nos élèves répondent à l’appel. Soyez indulgent envers vous-même, et vos élèves… C’est une situation sans précédent que nous vivons et nous faisons tous de notre mieux.

N’hésitez pas non plus à demander de l’aide. Vos conseillers pédagogiques, vos conseillers RÉCIT et plusieurs collègues, comme des collègues sur des groupes tels que les TIC en éducation sur Facebook, peuvent vous venir en aide pour des questions, même à distance! Il ne faut pas non plus négliger le travail d’équipe et même une recherche rapide de tutoriel sur YouTube pour vous venir en aide!
Je vous recommande d’ailleurs l’excellent billet de Lysiane Dallaire sur sa propre appropriation de la technologie: La techno

Vous avez aimé l’article de notre collaborateur/collaboratrice? Consultez sa page pour voir ses autres publications!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *