• Alexandra Coutlée,  Communication avec les parents,  Espaceprof

    Le courriel du parent fâché

    Image par ijmaki de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire, fondatrice d’Espaceprof


    Deuxième édition, en collaboration avec Stéphanie Dionne, facilitatrice à l’ère du numérique et membre de l’équipe de l’École branchée sur la famille. Magazines, conférences, articles et capsules sur la coéducation à l’ère du numérique sont disponibles : www.ecolebranchee.com/famille

    Source: Article Coéduquer : un lien école-famille à tisser publié dans le Magazine École branchée édition H2018, offert gratuitement en téléchargement

  • Alexandra Coutlée,  Covid-19 2020,  Enseignant connecté

    Que du négatif, l’école virtuelle ?

    Image par Hatice EROL de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice et collaboratrice
    Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire


    Personne n’aurait pu prévoir que nous allions tous goûter à l’enseignement virtuel avant l’arrivée de ce satané virus. Lorsqu’au printemps 2020, nos écoles ont basculé en virtuel, nous n’étions pas prêts. Certains utilisaient la technologie, certes, mais enseigner en virtuel n’est pas quelque chose qui avait été testé, essayé, peaufiné.

    Pour plusieurs enfants et enseignants, l’école virtuelle est la réalité à 100 % depuis le printemps passé. Je jasais dernièrement avec deux enseignantes qui relèvent ce défi et elles me disaient à quel point c’était pesant d’entendre toujours parler que du côté négatif de cette pédagogie. On pourrait débattre sur son efficacité, ce que les données probantes en disent… je préfère aujourd’hui vous jaser des aspects positifs vécus par les êtres humains derrière les écrans.

  • Alexandra Coutlée,  Développement professionnel continu

    Dans ma bulle?

    Image par MarieXMartin de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice et collaboratrice
    Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire


    La COVID m’a amenée à faire un certain ménage sur les réseaux sociaux. Fatiguée des idées plutôt négatives et intenses de certains, je les ai enlevés de mon fil d’actualité. Après tout, il faut préserver sa santé mentale, et toute cette négativité me pesait. Plusieurs autour de moi m’ont dit la même chose: j’ai cessé de suivre ce groupe d’enseignants, car c’est trop négatif… ou j’ai enlevé le beau-frère de mon Facebook, car ses idées sont radicales et insensées.

    Je crois qu’il est important de s’entourer de positif. J’adore trouver des crinqués qui, comme moi, ont à cœur les mêmes enjeux. Mais dernièrement, en naviguant sur mes réseaux ou encore en lisant les articles que j’avais mis dans mes favoris, je me suis rendue compte que je m’étais un peu mise dans une bulle… Suis-je alors dans une certaine chambre d’écho de mes propres idées et valeurs? Autant au niveau personnel que professionnel?

  • Alexandra Coutlée,  Covid-19 2020,  Développement professionnel continu,  Enseignant connecté,  Entraide

    Entraide numérique

    Image par Gerd Altmann de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice et collaboratrice
    Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire


    Difficile avec toute la lourdeur de ce qui se vit dans le milieu de l’éducation en ce temps de pandémie de trouver du positif. Mais étant de nature optimiste, j’aime regarder le bon côté des choses… tout en étant assez réaliste pour exprimer ce qui ne va pas et le dire quand ça ne va pas (je vous suggère d’ailleurs « Positivité toxique et négativité toxique » de Goldrick Noel à ce sujet). Cette pandémie vient brasser bien des choses dans le milieu de l’éducation et vient mettre en lumière ce qui ne fonctionnait pas depuis longtemps, mais qui était un peu moins évident aux yeux de tous. Il y a, par contre, de belles choses qui ressortent de tout ce que l’on vit présentement. Cette crise nous force à nous revirer sur un dix cennes sur bien des aspects de la pédagogie et de l’intégration du numérique et nous fait avancer dans plusieurs domaines.

  • Alexandra Coutlée,  Enseignement positif

    La créativité

    Image par Arek Socha de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice et collaboratrice
    Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire


    J’entends malheureusement trop souvent la phrase « Je ne suis pas quelqu’un de créatif, moi » lorsque je jase avec certains collègues… et je suis tellement en désaccord. C’est un peu quand je me surprends à dire que moi, je ne suis pas sportive. Encore une fois, c’est la comparaison qui vient jouer dans notre façon de penser. Bien sûr, si je me compare à un athlète olympique, je suis… un peu moins sportive. Mais être sportive c’est… faire du sport. Ce que je fais. Être créatif alors, c’est aussi la même chose, non?

  • Alexandra Coutlée,  Entraide

    Tu ne peux pas comprendre…

    Image par Gerd Altmann de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice et collaboratrice
    Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire


    La phrase qui me faisait le plus peur est finalement tombée, 6 mois jour pour jour après que j’aie quitté la classe : tu ne peux pas comprendre, tu n’es pas en classe toi ! C’est la phrase que je redoutais le plus en quittant la classe et en acceptant un poste de conseillère pédagogique… me faire dire, en quelque sorte, que j’étais déconnectée du milieu. Pourtant, j’étais en classe quelques jours avant la fameuse phrase… mais ce n’est effectivement pas la même chose.

    Lorsque j’ai affiché ce changement sur la page d’Espaceprof, j’ai aussi reçu des commentaires accusateurs disant que l’on prenait ce genre de poste parce qu’on savait que le métier était trop dur ou que l’on n’aimait pas enseigner. C’est pourtant tellement le contraire. Mes plus beaux moments en éducation sont lorsque je suis avec des élèves. Aucun enseignant ne rêve de réunions, de correction (du moins pas moi) ou d’entrer des notes dans des logiciels lents et pénibles. On rêve d’interagir avec les jeunes, avec les élèves. 

  • Alexandra Coutlée,  Espaceprof,  Gestion de classe,  Lien affectif

    Donner une chance au coureur

    Image par Gisela Merkuur de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice et collaboratrice
    Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire


    Ma grand-mère m’a raconté une histoire qui m’a fait réfléchir et qui s’applique en enseignement également. L’été, elle travaillait au Village Québécois d’Antan. Ma grand-mère occupait une des maisons et jouait un personnage chaque jour. J’ai d’ailleurs eu la chance de passer certaines journées avec elle dans sa maison d’autrefois et d’y faire des tartes, ces mêmes tartes que l’on pouvait déguster au restaurant du village.

    Chaque été, le Village Québécois d’Antan offrait aussi un camp pour les enfants. Ceux-ci y vivaient des activités d’époque et une multitude d’expériences qui me semblaient bien enrichissantes. Chaque maison était visitée par ces groupes et la maison temporaire de ma grand-mère leur proposait de faire, avec elle, des tartes qu’ils pourraient déguster plus tard.

  • Alexandra Coutlée,  Enseignant connecté,  Espaceprof,  Pédagogie

    Des geeks pédagogiques qui font de la techno!

    Image par Wokandapix de Pixabay

    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice et collaboratrice
    Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire

    Cet article est une traduction autorisée d’un billet originalement publié par Matt Miller sur son blogue: Ditch That Textbook

    Voir l’original en anglais

    Vous n’avez pas à être un geek, fan de technologie, pour l’utiliser en classe. La parcimonie a bien meilleur goût, et en faire trop peut même être contreproductif.

    Il y a cette enseignante. Elle travaille peut-être dans votre établissement. Peut-être qu’elle est dans une autre école ou encore dans un autre coin de la province.

    Et elle planifie et réalise en classe des activités technopédagogiques tout simplement époustouflantes… et complexes. Tellement qu’il vous est impossible de comprendre comment elle y arrive.

  • Alexandra Coutlée,  Lâcher prise,  relation d'aide,  Santé mentale

    Les petites règles propres à chacun


    Alexandra Coutlée Espaceprof

    Alexandra Coutlée

    Fondatrice et collaboratrice
    Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire


    Il y a quelques années, dans notre salle de profs, un mystérieux collègue masculin (du moins, c’est ce que nous avons déduit) taillait sa barbe et/ou sa moustache, laissant des petits poils partout sur notre lavabo commun. Cette pratique en irritait plus d’un et plus d’une. De un, car, selon mes propres règles de savoir-vivre, on fait ses soins corporels chez soi… et de deux, au minimum, on se ramasse. Il semble que pour ce collègue, ces règles ne soient pas les mêmes.

    Ces règles, qui diffèrent d’une personne à l’autre, créent des frustrations et peuvent venir miner notre humeur. Par contre, si ces règles ne sont pas des règles établies en tant que règlement ou règle de société connues de tous, elles peuvent être bien différentes d’une personne à l’autre. On ne parle pas ici, bien sûr, d’arrêter à un stop ou encore de dépasser dans une file d’attente, qui sont des règles bien claires, mais plutôt de ces règles qui nous font plus réagir différemment d’une personne à l’autre.