Covid-19 2020,  Enseignement positif,  Espaceprof,  Goldrick Noel,  Motivation,  Passion

Vous êtes meilleures que vous le pensez

Image par StockSnap de Pixabay

Goldrick Noel

Enseignant au primaire


Nous vivons présentement dans un contexte exceptionnel. Nos aînées n’ont pas de trucs et astuces pour enseigner en temps de pandémie. Cela fait de nous des pionnières dans l’histoire de l’éducation depuis la création du Ministère de l’Éducation.

Ce n’est pas rien.

Mais même en contexte régulier, nous trouvons le moyen de réaliser de grandes choses. Cela m’amène à dire que nous sommes bien meilleures qu’on le pense, car trop souvent nous réussissons en partant de presque rien.

On dit que la formation universitaire en éducation n’est pas complète et que ça prend plusieurs années avant d’avoir une idée de ce que sera notre identité professionnelle. Mais il y a un message qui nous suit tout le long de notre parcours autant à l’université que dans les stages et les médias : « Ne t’attends pas à être valorisée! »

En bref, on nous parle des obstacles à notre développement professionnel, on nous parle des réactions des parents, on nous parle de la pression des directions, bref on nous prépare au pire, mais rien sur les qualités qu’ont développées les meilleures systèmes d’éducation au monde. À peine un léger coup d’oeil sur la Finlande pour nous dire à quel point c’est mieux là-bas!

Donc nous sortons de là avec deux choses en tête :

– Il y aura beaucoup d’attentes envers moi.

– Tout ce que je ferai, ce ne sera jamais assez.

Malgré tout, nous nous lançons sachant que c’est par choix que nous faisons du 50h et plus par semaine. Que c’est par choix que nous faisons de la correction et des bulletins pendant la semaine de relâche. Parce que nous avons fait le choix de bien faire notre travail. Parce que nous avons fait le choix de donner tout ce que nous pouvons à ces enfants.

Mais nous là-dedans? Quand est-ce que nous apprenons à nous donner tout ce que nous pouvons? Quand est-ce que nous décidons que nos heures de sommeil ont priorité sur la planification des rencontres de parents? Quand est-ce que nous priorisons notre heure de dîner sur l’anxiété de performance de nos élèves? Quand est-ce que nous regardons la faible note d’un élève sans remettre en question nos propres compétences?

Parce qu’au-delà des manuels, des documents gouvernementaux et des cadres de la direction, il y a nous. Nous, ce sont toutes les enseignantes capables d’évoluer, de se remettre en question et d’acquérir de nouvelles connaissances. Pour être optimal, ce NOUS devrait être bien dans sa peau et dans sa tête.

Ce NOUS devrait ressentir le pouvoir qu’il détient sur le succès de sa tâche et non la pression des obstacles à la reconnaissance. Ce NOUS est conditionné à ne jamais être satisfait de sa personne.

Et pourtant ce NOUS est indispensable. Je répète. Nous sommes indispensables. À chaque jour nous contribuons à notre façon au succès de cette société. Derrière chaque grande réalisation, il y a une enseignante qui y a contribué. Derrière chaque lancer du mortier, il y a une horde d’enseignantes qui se sont passé le flambeau afin de montrer la voie à ces citoyens de demain.

Votre classe évolue tous les jours. Chaque journée avec vous, c’est un pas de plus vers la prochaine réalisation, le prochain succès. Ce que vous faites, c’est influencer le quotidien de vos élèves et de leur famille.

À chaque jour, vous vous donnez une nouvelle raison de croire que vous êtes meilleures que vous le pensez.

Il ne vous reste qu’à prendre un moment pour le réaliser, le reconnaître et l’accepter.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.