Covid-19 2020,  Espaceprof,  Jessie Villeneuve,  relation d'aide,  Santé mentale

Aujourd’hui, j’ai pleuré.

Image par Martin Eklund de Pixabay

Jessie Villeneuve Espaceprof

Jessie Villeneuve

Enseignante au secondaire


Oui, je suis probablement SPM. Oui, je suis sur le bord de devenir folle à force de ne voir personne. Oui, je suis hyper anxieuse face à ce qu’on vit tous actuellement. Mais ce n’est pas à cause de ça que j’ai pleuré.

Je faisais ma marche dans une ville endormie où régnait un calme totalement inhabituel en plein jeudi après-midi. Je suis passée devant une maison décorée d’un arc-en-ciel dessiné de la main d’un enfant. J’ai eu une boule dans la gorge. Puis j’ai poursuivi mon chemin. J’ai croisé une deuxième maison, décorée elle aussi d’un arc-en-ciel. Une larme a coulé sur ma joue. Puis une autre, et encore une autre. Le torrent, toi chose!

Dans ce moment historique où la vie de toute la population mondiale est en péril, où notre train-train quotidien est mis sur pause, je me rends compte à quel point on est tous dans le même bateau et que plus grand-chose n’a vraiment d’importance. 

Comme enseignante, on doit constamment tenir le fort, on doit réconforter ces enfants dans nos classes qui vivent des moments difficiles, et ce, peu importe la situation. Même dans les moments d’incertitude et de doute, on doit mettre notre cape de superhéros et dire que ça va bien aller. On doit toujours faire semblant que tout va bien. Qu’on gère la situation!

Et bien aujourd’hui, si j’ai pleuré, c’est parce que pour une fois, j’ai eu l’impression que c’était les enfants qui me consolaient, qui tentaient de m’encourager et de me donner un message d’espoir, de me dire que ça irait. J’en avais besoin et ça m’a fait du bien. Cette vague de solidarité, alors que, pour une rare fois, tout le monde regarde dans la même direction avec un but commun, j’ai trouvé ça beau. Je ne sais pas ce à quoi l’après-pandémie ressemblera, mais je me rappellerai toute ma vie que les jeunes qu’on éduque de notre mieux chaque jour sont bien plus forts et résilients qu’on le croit.

Merci pour ces beaux arcs-en-ciel. #çavabienaller

Vous avez aimé l’article de notre collaborateur/collaboratrice? Consultez sa page pour voir ses autres publications!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *