Alexandra Coutlée,  Espaceprof,  Gestion de classe,  Lien affectif

Donner une chance au coureur

Image par Gisela Merkuur de Pixabay

Alexandra Coutlée Espaceprof

Alexandra Coutlée

Fondatrice et collaboratrice
Conseillère pédagogique au primaire et au secondaire


Ma grand-mère m’a raconté une histoire qui m’a fait réfléchir et qui s’applique en enseignement également. L’été, elle travaillait au Village Québécois d’Antan. Ma grand-mère occupait une des maisons et jouait un personnage chaque jour. J’ai d’ailleurs eu la chance de passer certaines journées avec elle dans sa maison d’autrefois et d’y faire des tartes, ces mêmes tartes que l’on pouvait déguster au restaurant du village.

Chaque été, le Village Québécois d’Antan offrait aussi un camp pour les enfants. Ceux-ci y vivaient des activités d’époque et une multitude d’expériences qui me semblaient bien enrichissantes. Chaque maison était visitée par ces groupes et la maison temporaire de ma grand-mère leur proposait de faire, avec elle, des tartes qu’ils pourraient déguster plus tard.

La rumeur

Un été, ma grand-mère se préparait à accueillir un autre groupe. La rumeur courait que dans ce groupe, un petit garçon était particulièrement demandant. Il semait quelque peu le chaos partout où il allait. On lui avait bien décrit le garçon en question et expliqué à quoi s’attendre. Ma grand-mère, qui est très sociable, qui jase à tout le monde et qui connait tout le monde, a tout de suite reconnu, par la description du garçon, un petit garçon qu’elle avait vu passer dans le domaine où elle habitait. Lorsque le groupe s’est présenté pour son activité de tartes, elle a tout de suite reconnu le garçon. Elle l’a salué en lui disant : « Je te connais toi! Tu habites pas loin de chez moi. On vient du même coin, alors tu seras mon assistant aujourd’hui ». Elle l’a ensuite valorisé pendant l’activité, mis de l’avant… mis de son bord.

Ma grand-mère n’était pas enseignante, mais sa façon d’approcher ce jeune ressemble drôlement à ce que je tentais de faire en classe, avec des succès variables. Trop souvent, on entend parler d’un ou d’une élève. Un « cas » que nous aurons en classe et aurons à gérer. Parfois, c’est même un groupe au complet qui a la réputation d’être difficile et on entre en classe avec de l’appréhension.

Mon Mathis

On m’avait parlé de Mathis* abondamment. Sa réputation de trouble-fête en classe le suivait depuis le secondaire 1… et même au primaire. Un caractère fort, colérique, qui pouvait déranger tout un cours. Je dois avouer que j’étais nerveuse de l’avoir en classe. Lors du premier cours, Mathis est resté bien silencieux, comme s’il était à m’évaluer. À la fin du cours, il a passé quelques minutes à regarder des photos de voyage sur un mur de ma classe. La cloche a sonné, mais lui est resté. Il m’a demandé si les photos accrochées étaient celles de voyages que j’avais faits. Je lui ai répondu que oui et il m’a alors parlé longuement de l’Alberta qu’il visitait chaque année. Nous avons parlé des endroits visités, puis il a quitté. Les cours suivants, je n’ai eu aucun souci avec Mathis. J’ai découvert un garçon allumé, ultra-brillant, qui semblait en fait s’ennuyer profondément à l’école.

J’aimerais vous dire que je n’ai jamais eu de difficulté avec Mathis. Qu’il n’a pas été colérique et que j’ai passé une année scolaire merveilleuse en sa compagnie. Ce n’est malheureusement pas le cas. Nous avons vécu certaines problématiques en classe, avons dû travailler avec les TES de l’école. Mais toujours, je lui ai donné le bénéfice du doute et j’ai tenté de tisser des liens. J’ai voulu aller au-delà de son historique et tenter de le comprendre et de l’aider. 

Si ma grand-mère avait « enseigné» la création de tartes à son petit voisin tous les jours, l’histoire ne seraient peut-être pas autant un succès… comme ce fut le cas avec mon Mathis. Mais je suis toujours fière de ne pas tendre automatiquement dans le jugement. D’écouter ce qui se dit, mais de ne pas prendre mes décisions sur ce qui s’est passé avant… Fière de toujours laisser la chance au coureur.

*Nom fictif

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *