Entraide,  Espaceprof,  relation d'aide

Écouter pour comprendre (pas pour répondre)

Image par rawpixel de Pixabay

Nadia Bélanger

Nadia Bélanger

Enseignante au secondaire


Vous êtes-vous déjà demandé si vous écoutez pour comprendre ou si vous écoutez pour répondre?

Avec la direction

Les directions d’école et les enseignants peuvent avoir des points de vue différents sur les situations. C’est normal, leurs angles d’approche sont différents. C’est comme si vous aviez quelqu’un qui vous regardait de face, et l’autre, de derrière: l’un verrait votre visage, et l’autre, vos cheveux. D’où l’importance d’essayer de bien s’écouter pour comprendre les points de vue. Se mettre sur un mode défensif, en répondant rapidement pour faire valoir son propre point de vue, ne contribue pas à la recherche d’un compromis ou d’une solution.

Avec les collègues

Le classique moment où un collègue vient de passer une dure période et dit « ouf, c’tait vraiment pas facile » et raconte ce qui s’est passé. Il y a le collègue qui va répondre un truc du genre: « moi aussi ça m’arrive des fois! » ou « fais-toi en pas! ». Une chance, il y a l’autre collègue, qui écoute pour comprendre ce qui s’est passé et pour peut-être pouvoir donner un conseil ou trouver une solution. Entre collègues, le temps de qualité est ponctué par des moments où on s’écoute pour se comprendre, pour apprendre de l’autre, pour apprendre ensemble.

Avec les élèves

Lors d’une intervention avec un élève, il peut arriver que celui-ci soit en désaccord avec l’enseignant. Derrière ce désaccord, il se peut qu’il s’y cache une bonne raison (eh oui!). L’erreur serait alors que l’enseignant n’ait pas pris la peine de faire un retour avec l’élève et n’ait pas pris le temps de l’écouter pour comprendre. Encore pire, ce serait que l’enseignant argumente avec l’élève et donc ne l’écoute que pour répondre. Écouter un élève pour le comprendre, ça prend plus qu’un 20 secondes sur le bord du cadre de porte, mais c’est un temps bien investi pour la relation prof-élève: les élèves qui se sentent écoutés et compris ont sans doute plus de chance d’être à l’écoute et compréhensifs vis-à-vis leur prof. N’est-ce pas le même principe dans la relation de couple, d’ailleurs?

Écouter pour répondre, c’est se placer soi-même avant l’autre. Écouter pour comprendre, c’est considérer l’autre comme son égal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *