Enseignement positif,  Formation,  Motivation,  Passion

La formation continue : une avenue à plusieurs voies


Alex-Anne Flambert

Enseignante au secondaire

https://labibliomaniaque.wordpress.com


Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours eu une soif intarissable d’apprendre. C’est probablement une des raisons pour lesquelles je suis une lectrice aussi inconditionnelle. Je suis avide de connaissances, affamée de nouveauté. Je me considère également comme une personne qui cherche sans cesse à s’améliorer. C’est d’ailleurs pourquoi, dès mon entrée à l’université, j’ai su que mes cours ne seraient pas suffisants pour me satisfaire. 

Dans mon parcours universitaire, j’ai fait beaucoup de bénévolat lors de congrès. Je me rappelle avoir découvert l’Association québécoise des professeur.e.s de français (AQPF) grâce à une de ces journées de bénévolat, de même que le congrès De mots et de craie. Autant ai-je adoré me sentir utile et aider au bon déroulement de ces journées enrichissantes que j’ai eu la piqûre pour ces occasions de formation. Cela m’a d’ailleurs donné envie de créer une journée de conférences sur un sujet qui prend une place importante sur mon blogue, la culture. Les circonstances étant ce qu’elles sont, la journée n’a pas eu lieu, mais simplement chercher quels conférenciers auraient été pertinents m’a permis d’en apprendre beaucoup et de découvrir de belles personnalités et ressources. Je me suis formée, autrement!

Bien que lorsqu’on pense à la formation continue on fait souvent un lien avec les journées de formation et les congrès, je ne crois pas qu’il faille s’arrêter là. Oui, après mon parcours, j’ai continué à participer à différentes conférences, à assister à des formations offertes par ma commission scolaire, mais j’ai aussi développé mon intérêt par la lecture, que ce soit celle d’ouvrages didactiques ou celle de blogues d’enseignant.e.s. 

Je pense qu’il s’agit là d’une autre avenue à considérer. Les enseignant.e.s blogueurs qui sont directement sur le terrain et qui font part de leurs expériences n’ont peut-être pas des années de recherche derrière la cravate, mais ils ont un avantage non négligeable : l’expérience. Ils.Elles ont eu le culot d’essayer, de peut-être se planter, mais ils.elles ont surtout l’ouverture de nous en parler pour que tous ensemble, nous travaillions à améliorer notre enseignement. 

Ce qui est important pour moi, avec la formation continue finalement, c’est qu’il ne s’agisse pas d’une expérience personnelle, mais collective. Ces connaissances que nous acquérons, d’une quelconque façon, partageons-les de manière à cette que notre bagage continue de grandir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *