Alexandra Coutlée,  Covid-19 2020,  Décrocher,  Enseignant connecté,  Espaceprof,  Gestion du temps,  Lâcher prise,  Organisation,  Santé mentale,  Santé Physique

L’équilibre à distance

Image par Welcome to all and thank you for your visit ! ツ de Pixabay

Alexandra Coutlée

Fondatrice, conseillère pédagogique en intégration du numérique au primaire et au secondaire

Trouver le bon équilibre entre le travail et la vie familiale était déjà un défi pour une tonne de gens dans le milieu de l’éducation. Trouver cet équilibre est pourtant vital afin de conserver son énergie et ne pas se brûler. Depuis déjà plusieurs semaines, je suis en mode télétravail. Je n’ai pas d’élèves cette année puisque j’ai accepté un projet spécifique d’accompagnement en intégration du numérique. On m’a donc demandé de soutenir le personnel de ma commission scolaire… à distance.

Plusieurs collègues dans le milieu de l’enseignement sont dans cette situation depuis un certain temps aussi d’ailleurs. Je pense entre autres aux enseignants du collégial ou à l’université. Et il semble que cette situation sera demandée à des enseignants de plusieurs autres milieux scolaires dans les prochaines semaines, voire les prochains mois. Il est facile de passer beaucoup trop de temps devant son écran en mode distance et de se laisser envahir par le flot de demandes et de travail… d’être joignable 24 heures sur 24 et de ne plus avoir un équilibre de vie.

Je vous propose donc quelques conseils et réflexions sur cette nouvelle réalité que je vis depuis plusieurs semaines, bien humblement. Je suis loin d’être une experte et je navigue moi-même dans tout ça. Je vous partage donc ce qui fonctionne pour moi. J’aimerais ajouter que je n’ai pas de jeunes enfants à la maison et aucun souci pour mes proches jusqu’à présent… ce qui changerait complètement ma façon de gérer tout ça! Je suis donc, bien privilégiée dans ma situation.

Un peu comme le choc d’une rentrée scolaire

Après une pause d’été bien méritée, le tourbillon de la rentrée peut facilement représenter beaucoup plus d’heures de travail que d’habitude pour les enseignants.  Nous terminons nos journées épuisés et c’est un peu ce qui se passe présentement également.  Nos collègues, nos élèves et nos parents n’ont pas encore pris une routine qui peut nous aider à mieux vivre un équilibre de vie personnelle et de travail, en plus du côté émotif de tout ce qu’on vit qui s’ajoute. On doit s’ajuster et se réajuster à ce nouveau mode et notre cerveau est PLUS que sollicité! Comme en début d’année scolaire, il est important de prendre soin de soi, de trouver des moments pour relaxer et de bien dormir, le temps de s’ajuster à cette nouveauté. Pour ma part, j’essaie de fixer des pauses dans ma journée et surtout de sortir prendre l’air dès que je le peux. Je me suis aussi remise à la course! Il faut bouger, relaxer… et faire autre chose qu’être devant un écran! 

Un bureau à la maison

Si c’est possible, essayez de désigner un endroit dans la maison où vous allez effectuer votre travail. Un endroit que vous pourrez quitter lorsque vous prenez une pause ou avez terminé votre journée, comme si vous quittiez le bureau ou quittiez votre classe. J’aime fermer la porte de la chambre d’amis qui est devenue mon bureau et me dire que la journée est terminée. Je comprends par contre que ce n’est pas possible pour tout le monde. Essayez alors de ranger votre ordinateur portable lorsque votre moment “travail” est terminé ou aménagez un petit coin bureau dans votre chambre si possible. On fait c’qu’on peut 😉

Se fixer un horaire

Si possible, établissez un horaire de travail qui fonctionne pour vous et acceptez que le nombre d’heures effectuées par jour ne sera pas le même qu’à l’habitude. Certains seront plus efficaces le matin, d’autres, le soir. À vous de déterminer ce qui fonctionne pour vous et ajustez au besoin.  Personnellement, je relâche en soirée et ne réponds à rien avant le lendemain. Bien sûr, la “geek” en moi est encore parfois en ligne le soir, mais pour des choses ludiques, des échanges avec des amis, des vidéos qui me font sourire, etc. Si un courriel se pointe le bout du nez, je tente (du mieux que je peux) de l’ignorer et ne réponds que le lendemain.

Mettre des limites

Il est également important de mettre des limites et de les énoncer clairement. Enseigner à distance ne veut pas dire être disponible en tout temps! Nous sommes humains et pas des robots! Établissez un horaire qui fonctionne pour vous et expliquez clairement cet horaire afin d’établir les limites. Il est tout à fait correct de dire à vos collègues, élèves ou parents que vous répondrez seulement le matin entre 8h et 13h et que tout le reste ira au lendemain. Nous vivons une situation sans précédent et chacun a sa réalité à respecter. N’hésitez pas à demander ce même respect de vos élèves, des parents ou de vos collègues. Vous n’avez pas à répondre à tout le monde en tout temps même si votre Internet est disponible 24/7!  

Choisir les bons outils

Il est important présentement de choisir les outils qui vous aideront à mieux gérer votre enseignement ou votre travail à distance. Par contre, ce n’est peut-être pas le moment de se lancer dans l’apprentissage d’un nouvel outil que nous connaissons peu ou d’un outil complexe.  Avoir à gérer le soutien technique envers nos élèves et nos parents s’ajouteront alors à la tâche qui est déjà colossale. Il serait tout à fait intéressant de bâtir un site Internet pour diffuser vos ressources ou encore de vous lancer dans une plateforme d’apprentissage en ligne que vous remettiez à plus tard.  Mais s’ajouter cette pression avec tout ce qu’on vit est peut-être un peu “too much”.  Prenez un petit moment pour faire la liste des outils à distance avec lesquelles vous êtes déjà familier et utilisez ceux-ci pour l’instant. Vous aviez déjà un outil de prise de notes préférées, mais vos collègues vous parle de cet outil révolutionnaire? Si vous en avez le temps, parfait on explore, mais sinon on s’en tient à nos outils familiers et qui fonctionnent. On pourra toujours bonifier plus tard si on a du temps.

Bienveillance

Finalement, soyez compréhensif envers tout le monde, mais n’essayez pas de rendre tout le monde heureux.  Il sera impossible de répondre aux besoins de tous. Il sera peut-être impossible d’accomplir certaines tâches ou même de rejoindre tout le monde.  Soyez patient envers les autres, mais surtout envers vous-même.  Donnez-vous le droit à l’erreur et le droit à votre propre courbe d’apprentissage dans ce qu’on vit.  Soyons bienveillant avec les autres et envers nous-même!

Vous avez aimé le billet de notre collaborateur/collaboratrice? Consultez sa page pour voir ses autres publications!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *